jeudi 26 janvier 2012

Bien choisir sa robe...

Choisir sa robe : épisode 1


La date est fixée ! Vous allez vous marier ! 
La première chose à laquelle vous pensez, c'est votre robe !

C'est bien naturel ! Après tout, c'est le jour où vous serez le centre de tous les regards.
Cela mérite bien LA ROBE ! 

Mais comment la choisir... quelle forme ? quelle matière ? quelle couleur? quel prix ?
Autant de questions qui peuvent angoisser et dérouter....


On se fait plaisir et on regarde ce qui existe : dans les boutiques, les défilés et les magazines ; avec des copines et/ou de la famille.

On laisse tout le monde donner son avis sans rien dire...
oui, oui c'est bien ça ! on écoute et on se tait !

Généralement lorsque la date est fixée et l'annonce faite, tout votre entourage féminin ne pense qu'à votre robe... et veut, tout savoir, tout dire et se sentir exister à travers vous.
Pour la plupart elles aimeraient tellement être à votre place ou choisies comme demoiselle d'honneur... même celles qui s'en défendent.



Alors soyez sympa ! Laissez leurs le plaisir de divaguer à leurs fantasmes... une fois qu'elles auront dit tout ce qu'elles savent ou rêvent sur votre robe,  elles ne pourront rien faire d'autre que de vous laisser parler et choisir vous même...
Vous aurez tout le temps d'affirmer vos propres désirs...
Cette technique du "laisser dire, sans répondre" (sauf : "peut être" ou "pourquoi pas") vous évitera bien des affrontements et chocs de générations inutiles et fatigants.
La mariée en colère
Le but est de rester zen le plus longtemps possible, et de se ménager. Si vous commencez à vous mettre des zones d'angoisses supplémentaires dès le début, vous arriverez à l'épuisement voir au crash inutile et incompris de tous.
L'enjeu est important certes, (c'est censé être le plus beau jour de votre vie) mais ne l'idéalisez pas trop, ou vous serez forcement déçu par le moindre petit imprévu ou contradiction.
D'ailleurs si vous avez décidé de faire appel à une organisatrice de mariage, cela vous aidera beaucoup. En vous déchargeant et en coupant court aux discussions les plus périlleuses...
Quel-qu'en soit le sujet vous pourrez aisément vous sortir d'affaire en répondant gentiment :
"Nous avons embauché une organisatrice, elle est formidable, elle connait déjà nos goûts et nos rêves, nous lui faisons entièrement confiance. Ce qui est important c'est que nous soyons détendus pour profiter de ce jour avec vous, notre famille et nos amis "
Voilà, emballé c'est pesé, gentiment vous avez signifié à votre interlocuteur qu'il n'a pas à s'en faire car vous voulez avant tout être avec lui... que peut-il répondre à ça ?
Et puis surtout l'organisatrice pourra vous aidez si certains membres de votre famille s'investissent un peu trop et semblent vouloir tout décider à votre place.
En tant que professionnelle et prestataire d'un service pour lequel elle est rémunérée, si vous lui accordez votre confiance elle saura vous ménager bien des tracas.

Dans cette première étape il ne s'agit pas d'essayage, c'est beaucoup trop tôt... vous seriez prise d'une frénésie de toutes les essayer sans savoir ou aller. Emportée par les commentaires de vos accompagnatrices, vous sortiriez de la boutique complétement épuisée, démoralisée, et avec une estime de votre apparence au ras des pâquerettes.

On reste encore dans le domaine du rêve, pendant quelques jours, le temps que l'excitation collective de l'annonce s'apaise un peu.
La seule action qui vous est autorisée est : marquer, corner, post-it sur les pages des robes qui vous font rêver dans les magazines.
Et, des magazines et catalogues, il y en a des tonnes !

C'est aussi  le moment où vos idées sont encore assez floues, pour demander un avis à votre futur époux : "Dis tu me verrais plutôt dans celle-ci ou celle-ci ? "
Un bon moyen de savoir ce qui le fait rêver lui aussi ou ce qu'il déteste sans vous voir dans aucune (pour les superstitieuses). En effet, ses goûts vont influer sur le choix de son propre costume. Alors si vous avez ensemble une idée du style ou du thème du mariage, cela lui permettra, inconsciemment d'être assorti à votre robe.

Voilà ! Votre première étape est franchie...
Écouter tout le monde sans rien dire et résister aux essayages des robes c'est la partie la plus difficile...
reposez vous un peu, vous l'avez bien mérité!


Pour celles qui sont en train de vivre ou qui ont vécu ce moment, n'hésitez pas à témoigner de votre histoire en commentaire. Je serai ravie de vous lire à mon tour.




1 commentaire:

  1. Super article!
    je me suis mariée en 2010 et à part la couleur et le style simpliste, je n'avait aucune idée de la robe de mes reves!
    j'avais donc pris rdv dans un magasin de robes de mariées pour les essayages.
    j'explique à la femme ce que j'aime et les modèles que j'ai vu sur le site.
    là elle me dit "ça ne va pas du tout vous aller"
    heuuuu, un peu démoralisée, elle me fait tout de meme essayer et effectivement, j'ai tout de suite sentis que ce n'était pas du tout mon style (alors que sur les mannequins et en vitrines, ses robes étaient magnifiques!)
    elle m'en a fait essayer d'autres dans un style complétement différent et j'ai trouvé mon bonheur (en modifiant un peu la robe)
    l'essentiel aussi dans la recherche d'une robe est le magasin.
    Juste un petit conseil : ne pas aller dans un magasin où les vendeuses sont là pour vendre et non pour conseiller
    Bon mariage à toutes et soyez heureuses

    RépondreSupprimer